Bachar Kiwan et l’évolution numérique au Moyen-Orient

Bachar Kiwan

L’essor d’Internet et des nouvelles technologies a bouleversé l’économie et le mode de communication dans le monde. Depuis les années 1980 où elle est apparue aux Etats-Unis et en Europe principalement, la révolution numérique ne cesse de se développer à une vitesse fulgurante. Depuis l’an 2000, le Moyen-Orient connaît également une ascension du numérique. Il doit faire face à la démocratisation d’Internet, et voit également sa population s’équiper d’ordinateurs, de tablettes et de smartphones. L’homme d’affaires, Bachar Kiwan leader dans le secteur des médias et de la communication, suit de près cette transition numérique.

La révolution numérique au Moyen-Orient

L’arrivée d’Internet et des nouvelles technologies a envahi le monde entier. Si l’Europe fut parmi les pionniers en la matière, le Moyen-Orient vit sa transition numérique depuis une dizaine d’années. Comme s’il voulait rattraper son retard, sa croissance est extrêmement rapide.

Aujourd’hui, pratiquement tous les habitants du Moyen-Orient (qui comprend les Emirats arabes unis, l’Arabie Saoudite, le Qatar, l’Egypte, la Tunisie et le Liban) possèdent un smartphone et ont accès à Internet.

L’explosion d’Internet sur ce territoire a amené la population à connaître et s’intéresser vivement au phénomène des réseaux sociaux. Les applications Whatsapp et Facebook sont majoritairement utilisées par les internautes, suivies de près par Youtube, Instagram, Twitter et Linkedin.

Les habitudes dans les pays du Moyen-Orient ont changé. La population connectée suit les informations sur des téléphones portables, regarde des films en streaming, et suit des groupes sur les réseaux sociaux.

Bachar Kiwan, le spécialiste de la communication au Moyen-Orient

Il est un homme d’affaires connu du monde des médias. Il a fondé en 1992 la compagnie Al-Waseet International, un important groupe de presse qu’il préside toujours aujourd’hui, dont le siège social est à Dubaï. A ses débuts, Al-Waseet était le premier journal de petites annonces des pays arabes. A force de travail et de détermination, Bashar Kiwan a développé son entreprise jusqu’à la transformer en un empire pesant plusieurs millions de dollars.

Il a vite compris l’enjeu du numérique sur le marché économique des pays du Golfe. Il a su s’inspirer de l’expérience des Etats-Unis et de l’Europe pour s’adapter à un nouveau mode de vie. Il a su transformer l’édition papier en édition numérique et adapter le marché au digital. Aujourd’hui, il fait face à la concurrence face aux monstrueux Google et Facebook avec des sites et applications en langue arabe.

L’impact du numérique au Moyen-Orient

Selon Bachar Kiwan, l’arrivée du numérique a eu raison de certains supports de communication. C’est le cas de la presse écrite qui souffre de l’intérêt des gens pour Internet. Comme partout, les gens ont plus tendance à s’informer en ligne, sur les plateformes numériques, plus facile et rapide d’accès.

On voit naître de plus en plus de blogs qui favorisent l’apparition de groupes virtuels. L’économie est bouleversée par l’augmentation en puissance de startups qui développent des projets autour des nouvelles technologies. Aucun doute, la révolution numérique est bel et bien en marche !